Groupe Scolaire Claude Monet

Mohammedia - Maroc

AEFE

AEFE

  • Le 6 juillet 2020, jour du 30e anniversaire de l’AEFE...: une occasion de célébrer le développement passé, présent et à venir d’un réseau scolaire dynamique et humaniste
    Communiqué
    05/07/2020

    C’est en 1990, par la loi n° 90-588 du 6 juillet, que l'AEFE a été créée, dans le but de coordonner l’ensemble des écoles, collèges et lycées proposant un enseignement français hors de France. L’anniversaire de l’AEFE est donc également celui d'un réseau qui est devenu le premier réseau éducatif international dans le monde, implanté dans 139 pays, dont le nombre d’élèves a plus que doublé entre 1990 et 2020. La programmation des célébrations d'anniversaire a été bouleversée par la crise sanitaire mondiale... mais l'objectif de développement du réseau scolaire reste celui du « Cap 2030 », visant un effectif de 700 000 élèves en 2030.

    © AEFE
    Fermer X

    30e anniversaire de l'AEFE en 2020 et cap vers un développement durant la prochaine décennie pour un réseau scolaire dynamique et humaniste

    © AEFE

    Un joyeux trentième anniversaire souhaité à l'AEFE qui met le cap sur une nouvelle décennie de développement de son réseau scolaire dynamique et humaniste... © AEFE

    L'un des défis proposés aux écoliers du réseau de l'AEFE pendant la Semaine des langues, en mai 2020, était de réaliser un dessin pour les 30 ans de l'AEFE, en écrivant "Joyeux anniversaire" dans une ou plusieurs des langues étudiées à l'école... © AEFE

    Un message affectueux plurilingue. © AEFE

    "Happy Birthday" à l'AEFE souhaité par un jeune écolier en CE1 au lycée Abdel-Kader (LAK) à Beyrouth. © AEFE

    Des "Happy birthday" souhaités par des élèves de l'école de la Nativité à Djibouti. © AEFE

    Trente bougies à souffler... par la planète Terre portant un bonnet AEFE... © AEFE

    Des dessins symboliques et des souhaits d'anniversaire plurilingues depuis l'Afrique du Sud. © AEFE

    Des élèves de grande section heureux d'apprendre le français au collège Élysée à Beyrouth. © AEFE

    L'AEFE chapeaute un réseau mondial... © AEFE

    Un joyeux anniversaire en français et en turc. © AEFE

    "Allons plus loin même si on est loin"... souhaite cet élève du collège de la Sainte-Famille à Fanar (Liban). © AEFE

    Des messages d'anniversaire par de jeunes élèves de l'Institut moderne et du lycée Abdel-Kader au Liban. © AEFE

    De la part des CP de Lagos...  © AEFE

    Tout un panneau de dessins réalisés pour les 30 ans de l'AEFE et la Semaine des langues par des élèves en CE2 au lycée français Louis-Pasteur à Lagos au Nigéria. © AEFE

    Un message d'anniversaire plurilingue depuis Sousse en Tunisie. © AEFE

    Un message d'anniversaire plurilingue depuis Annaba, en Algérie. © AEFE

    Un dessin d'un élève de CE2 du Collège protestant français (CPF) inspiré par la connexion numérique, très utilisée pendant la période de pandémie et d'enseignement à distance... © AEFE

    Un message d'anniversaire pour les 30 ans de l'AEFE qui est aussi un message d'amitié franco-libanaise par un élève en CE1 au lycée Abdel-Kader à Beyrouth. © AEFE

    Des messages d'anniversaire pour les 30 ans de l'AEFE de la part d'élèves en CEI au lycée Abdel-Kader, à Beyrouth (Liban). © AEFE

    Un dessin témoignant de l'affection de cette élève pour son école... © AEFE

    La légèreté, la liberté et la hauteur de vue d'un vol en montgolfière dédiées à l'AEFE pour son trentenaire par ce jeune collégien du lycée français Jules-Verne de Johannesburg (Afrique du Sud). © AEFE

    Des dessin, des messages, des sourires par des enfants qui ont envie de transmettre leur affection pour leur école appartenant au réseau éducatif français même s'ils ne peuvent pas s'y rendre pendant la période du confinement... © AEFE

    Art de la rue, art vivant, installation, performance, chorégraphie ? Un message d'anniversaire très souriant adressé à l'AEFE par des élèves du collège Élysée au Liban. © AEFE

    Un message d'anniversaire pour les 30 ans de l'AEFE cosigné par deux élèves du réseau.

    Merci aux petits pirates du collège Élysée pour leur créativité et leur joie vivre ! © AEFE

    Message du directeur de l’AEFE

    Transcription du message :

    Il y a trente ans, le 6 juillet 1990, l’État décidait de se doter d’un opérateur public, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger, dans le but notamment, je cite, « d'assurer, en faveur des enfants de nationalité française résidant à l'étranger, les missions de service public relatives à l'éducation ; mais aussi de contribuer par l'accueil d'élèves étrangers, au rayonnement de la langue et de la culture françaises dans les établissements d'enseignement français à l'étranger […] »

    Nous avions prévu bien évidemment de fêter cela cette année et de nombreux événements avaient été planifiés pour célébrer cet anniversaire. Rien ne pouvait laisser prévoir que la crise sanitaire mondiale nous conduirait à les reporter ou à les annuler. Depuis des mois, nous nous sommes consacrés entièrement à la gestion de cette crise sanitaire sans précédent. Toute la communauté éducative, les personnels enseignants et administratifs, les personnels de direction et les collègues dans les services centraux se sont mobilisés pour trouver toutes les solutions possibles aux différentes difficultés qui se sont présentées dans les établissements depuis  le mois de janvier dernier.

    Certains établissements avaient déjà connu des crises ponctuelles en raison d’événements politiques par exemple, mais là, le fonctionnement de tous les établissements du réseau a été bouleversé. Les chefs d’établissement ont su prendre les bonnes décisions, la continuité pédagogique a été mise en place, les enseignants se sont dépassés pour adapter leurs cours à l’enseignement à distance et inventer de nouveaux modes de communication avec leurs élèves. Les parents ont largement pris leur part dans la réussite de la continuité pédagogique, et je les en remercie. L’AEFE et ses équipes ont été aux côtés de tous pour relever ces multiples défis.
     
    Cette crise aura montré à quel point la création de l’AEFE et la constitution d’un réseau – unique en son genre –, voulues il y a trente ans, ont été des décisions fondamentales. Ce réseau qui a doublé de taille en trente ans, que nous allons continuer de développer dans la prochaine décennie suivant la volonté exprimée avec force par le président de la République, a montré toute sa nécessité, sa valeur dans la gestion de cette crise inédite.

    Depuis trente ans, un énorme travail a été fait pour doter ce réseau de moyens humains et financiers qui nous permettent aujourd’hui d’être le seul réseau d’établissements d’enseignement internationaux présent dans 139 pays. Les perspectives de développement et le « cap 2030 » sont toujours en point de mire.

    En 1990, il y avait 165 000 élèves, 370 000 aujourd’hui et notre cap 2030 est 700 000.

    Même si c’est une période difficile pour tous, il est  important pour moi  de former des vœux  de développement du réseau pour cette année. Le cap 2030 reste valide. Je sais que nous passerons ensemble ce moment difficile pour nous tourner, ensemble, vers un avenir plus serein.

    Olivier Brochet
    Directeur de l'AEFE

    Un réseau en développement...
    Fac-similé de la loi de 1990 portant création de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger

    Le 6 juillet 1990 était promulguée la loi portant création de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE). Cet établissement public était alors placé sous la tutelle de deux ministres, des Affaires étrangères et de la Coopération. Il est désormais uniquement sous celle du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.


    06/07/2020
    Actualité
    Ne pas afficher la date de publication ou la date de mise à jour: 
    0
    Présentation avec chapitres: 
    1
    Présentation en liste de logos: 
    0
    Format de la vignette pour une mise à la une: 
    Mise en Une moyenne


  • Olivier Brochet, directeur de l’AEFE, adresse un message aux élèves du réseau scolaire mondial
    Communiqué
    03/07/2020

    Alors que l'année scolaire s'achève dans les pays du rythme Nord, une année marquée par la crise sanitaire mondiale, le confinement, la fermeture des établissements et l'enseignement à distance, le directeur de l'AEFE adresse un message aux élèves des écoles, collèges et lycées français du monde.

    © AEFE
    Fermer X

    Message du directeur de l'AEFE aux élèves du réseau

    © AEFE

    Message vidéo du directeur de l'AEFE aux élèves du réseau

    03/07/2020
    À la fin de l'année scolaire 2019-2020, marquée par la crise sanitaire mondiale, le confinement, la fermeture des établissements et l'enseignement à distance, le directeur de l'AEFE adresse un message aux élèves des écoles, collèges et lycées français du monde.
    © AEFE

    Message enregistré à l'attention des élèves des établissements scolaires du réseau de l'AEFE, à la fin d'une année scolaire 2019-2020 tout à fait inhabituelle en raison de la crise sanitaire mondiale. © AEFE

    Transcription du message

    Chers élèves,
     
    Je tenais à m’adresser à vous  en cette fin d’année scolaire marquée par cette crise sanitaire sans précédent. Vous avez vécu une année bien inhabituelle mais je sais que vous avez fait preuve d’une maturité étonnante et je voulais vous dire ma fierté et ma reconnaissance pour votre sérieux et votre mobilisation.
     
    Certains d’entre vous nous ont même permis de rentrer dans leur quotidien grâce aux Web radios de votre établissement. Nous avons pu écouter un peu partout dans le monde vos récits, vos témoignages, vos doutes et vos espoirs. Cela nous a fait beaucoup de bien.
     
    Cela n’a pas été facile de s’adapter à ces nouvelles conditions de vie et de travail. Je sais aussi que pour certains vous avez été déçus de ne pas pouvoir revenir complètement au lycée avant la fin de l’année et retrouver vos camarades. Certains ont également eu du mal à rester connectés pendant une période aussi longue mais vous avez pu compter sur vos professeurs pour vous soutenir et vous accompagner.
     
    Je voudrais tout d’abord m’adresser aux nouveaux bacheliers car vous allez quitter nos établissements dans des circonstances bien particulières. Durant le temps du confinement et de l’enseignement à distance, les équipes pédagogiques se sont assurées de la bonne acquisition des compétences visées par l’examen et de vos progrès réalisés durant cette période. Votre assiduité, votre implication, la qualité de votre organisation et votre autonomie ont été appréciées par vos enseignants. Le jury aura pu ainsi évaluer votre travail à sa juste valeur. L’obtention de votre baccalauréat en contrôle continu ne remet absolument pas en question vos grandes compétences pour accéder aux meilleurs établissements d’enseignement supérieur en France ou à l’étranger comme chaque année. Je sais que vous saurez relever ce nouveau défi tout comme vous avez pu le faire durant ces derniers mois.
     
    Et pour vous aussi élèves de troisième, après l’obtention de votre DNB, vous allez intégrer le lycée avec de nouvelles matières, de nouvelles façons de travailler, un peu plus en autonomie. Vous aussi vous allez relever ce défi. Vous avez, à votre manière, démontré toute votre capacité d’adaptation durant cette période.
     
    Je souhaite pour les nouveaux bacheliers que vous deveniez les ambassadeurs de votre établissement et plus largement du réseau des établissements d’enseignement français à l’étranger. Gardez le contact avec vos établissements et avec vos camarades. Des réseaux sociaux sont à votre disposition pour vous y aider. Restez connectés sur la plateforme AGORA Monde, mettez votre profil à jour, vos camarades plus jeunes ont besoin de partager avec vous votre expérience à venir dans l’enseignement supérieur.
     
    Vous êtes désormais un ancien élève et donc vous pouvez aussi vous inscrire sur ALFM.fr, la plateforme des anciens des lycées français du monde, qui compose un réseau mondial d’alumni.
     
    Pour les autres élèves, il faut que vous restiez mobilisés pour appréhender la nouvelle rentrée dans les meilleures conditions. Les enseignants ont pu apprécier votre investissement, votre engagement dans votre travail en distanciel. Ils travailleront avec vous à la prochaine rentrée pour que vous puissiez vous exprimer sur ce que vous avez ressenti durant cette période. Cette rentrée ne se fera forcément pas dans les conditions normales et habituelles. Vous aurez sans doute des enseignements en présentiel et d’autres en distanciel. Vos chefs d’établissement travaillent actuellement avec vos enseignants pour vous accueillir en septembre dans les meilleures conditions possibles.
     
    Nous avons tous, personnels du réseau AEFE, personnels des établissements, parents d’élèves et vous aussi en tant qu’élèves, appris chaque jour un peu plus de cette crise. Nous avons besoin de garder cette solidarité qui s’est installée. Je sais que vous en avez fait preuve, en aidant vos proches, ceux qui rencontraient des difficultés, les camarades qui peut-être décrochaient.
     
    Tous ensemble nous allons pouvoir rebondir après cette crise et vous serez notre moteur. Votre devoir aujourd’hui est d’être optimiste et de voir l’avenir qui se présente à vous avec enthousiasme. L’avenir appartient à ceux qui croient en leurs rêves !
     
    Je vous souhaite de belles vacances. Profitez de votre famille, de vos proches. Je vous retrouverai avec plaisir, avec vos équipes, à la prochaine rentrée !
     
     
     
    Le directeur de l’AEFE
    Olivier Brochet

    03/07/2020
    Actualité
    Ne pas afficher la date de publication ou la date de mise à jour: 
    0
    Présentation avec chapitres: 
    1
    Présentation en liste de logos: 
    0


  • "C’est du fait maison, quand les JRI AEFE racontent leur confinement…" : retour sur une série radiophonique Radios Réseau (avril-juillet 2020)
    Médias
    02/07/2020

    Souvent confinés durant plusieurs semaines en raison de la crise sanitaire liée au Coronavirus Covid-19, les élèves du monde entier ont en commun un quotidien inédit. Les jeunes reporters internationaux (JRI AEFE) ont ainsi été sollicités pour réaliser un podcast radio permettant de partager expériences et témoignages. De Sydney à São Paulo, en passant par Dakar, Vienne, Casablanca ou encore Phnom Penh : petit tour du monde sous la forme de chroniques, billets d’humeur, interviews...

    Fermer X

    "C'est du fait maison" : visuel générique

    Visuel générique © AEFE

    Podcast d'un élève au lycée Condorcet de Sydney © AEFE

    Podcast d'une élève du Lycée français de Vienne © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée français Jean-Monnet de Bruxelles © AEFE

    Podcast d'une élève du lycée français François-Mitterrand de Brasilia © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée Pasteur de São Paulo © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée français René-Descartes de Phnom Penh © AEFE

    Podcast d'une élève du Lycée français de Barcelone © AEFE

    Podcast d'une élève du Lycée français de Madrid © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée français Jules-Verne au Guatemala © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée Stendhal de Milan © AEFE

    Podcast d'une élève du lycée français international Jean-Giono de Turin © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée français international Jean-Giono de Turin © AEFE

    Podcast d'une élève du Grand Lycée franco-libanais de Beyrouth © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée Montaigne à Beit Chabab © AEFE

    Podcast d'élèves du groupe scolaire Jean-de-la-Fontaine de Fès © AEFE

    Podcast d'une élève du Lycée Lyautey de Casablanca © AEFE

    Podcast d'élèves du collège Anatole-France de Casablanca © AEFE

    Podcast d'une élève du lycée Lyautey de Casablanca © AEFE

    Podcast d'élèves du Lycée franco-péruvien de Lima © AEFE

    Podcast d'un élève du Lycée français de Saint-Domingue © AEFE

    Podcast d'une élève du Lycée français de Saint-Domingue © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée français Anna-de-Noailles à Bucarest © AEFE

    Podcast d'une élève du Collège français bilingue de Londres © AEFE

    Podcast d'une élève du lycée français Jean-Mermoz de Dakar © AEFE

    Podcast d'un élève du Lycée français international de Bangkok © AEFE

    Podcast d'une élève du Lycée Gustave-Flaubert de La Marsa © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée français Alexandre-Yersin de Hanoï © AEFE

    Podcast d'élèves du lycée français Alexandre-Yersin de Hanoï © AEFE

    Podcast d'une élève du lycée français international Marguerite-Duras d'Ho-Chi-Minh-Ville © AEFE

    Depuis plusieurs mois, la crise sanitaire du coronavirus COVID-19 affecte l’ensemble du réseau scolaire mondial, avec la fermeture d’établissements. Alors que la continuité pédagogique à distance est assurée par les équipes éducatives, les élèves et leurs familles partagent un quotidien inédit à la maison.

    Dans le cadre d’un projet radiophonique proposé aux jeunes reporters internationaux (JRI AEFE)près de 30 podcasts ont été réalisés, depuis chez eux, par de talentueux reporters des Web radios des écoles, collèges et lycées français du monde.

    Les JRI AEFE ont fait preuve de créativité. Découvrez leurs émissions, chroniques, billets d’humeur, interviews à distance…

    Les coups de cœur de la rédaction de l’AEFE

    Des « coups de cœur de la rédaction de l’AEFE » ont été décernés à différentes productions.

    Coup de cœur de la confession plurilingue

    Cette production de Zosia, élève de seconde au Lycée français de Vienne, est saluée pour son respect du cahier des charges du projet radiophonique « C’est du fait maison… », notamment pour ce qui concerne la durée maximale de l’émission (5 minutes). Et Zosia a pris l’heureuse initiative de proposer finalement trois podcasts, en traduisant son émission en allemand et en polonais. Des principes pédagogiques fondamentaux du réseau de l’AEFE (francophonie et plurilinguisme, sens de l’engagement, devenir acteur de sa formation…) se trouvent ainsi spontanément illustrés !

    Autriche

    "C'est du fait maison" : Zosia, depuis Vienne, se demande quels peuvent être les bons côtés du confinement

    Coup de cœur du traitement journalistique et du projet réseau

    Aleksandra et Camila, reporters en classe de 3e au Lycée français Jules-Verne au Guatemala, se partagent la parole et interviewent des camarades en cours d’échanges ADN-AEFE.

    Guatemala

    "C'est du fait maison" : des élèves en cours d'échanges ADN-AEFE interviewés par leurs camarades du Guatemala

    Coup de cœur de l’écriture journalistique et du projet d’établissement

    La rédaction a apprécié le rythme et l’angle choisi par les reporters en classe de 4e au lycée Stendhal de Milan, pour cette émission sur un projet qui crée du lien entre les membres de la communauté scolaire.

    Italie

    "C'est du fait maison" : une rubrique photo des JRI AEFE depuis Milan

    Coup de cœur de l’émission citoyenne

    Nour, élève de terminale au Grand Lycée franco-libanais de Beyrouth, a interviewé dans les conditions du direct des acteurs de la Croix-Rouge libanaise.

    Liban

    "C'est du fait maison" : émission spéciale aux côtés de la Croix-Rouge libanaise

    Coup de cœur de l’émission en solo

    Léa, élève de 6e au lycée Lyautey de Casablanca, choisit un angle, le sport pendant le confinement, et l’illustre avec des témoignages de sa petite sœur, de ses grands-parents et des extraits sonores de séances de yoga en ligne.

    Maroc

    "C'est du fait maison" : "l'émission en direct de son salon" avec Léa depuis Casablanca

    Coup de cœur de l’appel à projet

    Les « Petits citoyens » en classes de CE1 et CM1 au sein du groupe scolaire Jean-de-la-Fontaine de Fès invitent les élèves à être solidaires et à conserver des liens sociaux en respectant les précautions sanitaires.

    Maroc

    "C'est du fait maison" : les "Petits citoyens" de Fès lance un appel à participation

    Coup de cœur du projet radiophonique

    Collégien en classe de 5e, Raphaël, accompagné de l’enseignante porteuse du projet, nous parle de l’émission hebdomadaire "Las cápsulas del liceo francés de Santo Domingo" diffusée sur RFI Santo Domingo.

    République dominicaine

    "C'est du fait maison" : à propos de l'émission "Las cápsulas del liceo francés de Santo Domingo" sur RFI

    Découvrez les autres productions des JRI AEFE

    Australie

    "C'est du fait maison" : une chronique sur le confinement depuis Sydney

    Belgique

    "C'est du fait maison" : "Confiné.e, j'écris", podcast épistolaire depuis Bruxelles

    Brésil

    "C'est du fait maison" : témoignages croisés recueillis par Chloé depuis le Brésil

    "C'est du fait maison" : témoignages croisés sur le confinement recueillis par des reporters du lycée Pasteur de São Paulo

    Cambodge

    "C'est du fait maison" : une série d'interviews depuis Phnom Penh

    Espagne

    "C'est du fait maison" : d'anciens élèves du réseau AEFE au micro de Flore depuis Barcelone

    "C'est du fait maison", par Katell, reporter du Lycée français de Madrid

    Italie

    "C'est du fait maison" : une chronique pleine d'humour de Camille depuis Turin

    "C'est du fait maison" : "voyage au centre du confinement' depuis Turin

    Liban

    "C'est du fait maison" : une émission complète spéciale confinement depuis le Liban

    Maroc

    "C'est du fait maison" : "l'émission en direct de son salon" avec Rhita, élève de seconde à Casablanca

    "C'est du fait maison" : une série de témoignages recueillis par des reporters depuis Casablanca

    Pérou

    "C'est du fait maison": du confinement à l'épreuve du bac, récit et témoignage depuis Lima

    République dominicaine

    "C'est du fait maison" : deux élèves, une expérience, regards croisés entre Saint-Domingue et Ho-Chi-Minh-Ville

    Roumanie

    "C'est du fait maison", une émission spéciale confinement depuis Bucarest

    Royaume-Uni

    "C'est du fait maison" : le journal du confinement d'élèves de CM1 depuis Londres

    Sénégal

    "C'est du fait maison" : "Le confinement selon Clémence", élève de 3e à Dakar

    Thaïlande

    "C'est du fait maison" : "Du bureau d'un confiné" par Gabriel, élève de 6e à Bangkok

    Tunisie

    "C'est du fait maison", par Sarah, jeune reporter de Radio Cailloux à La Marsa

    Vietnam

    "C'est du fait maison" : les CE2 du lycée de Hanoï se racontent...

    "C'est du fait maison" : enquête sur le projet "Chouquette" mené au lycée Alexandre-Yersin d'Hanoï

    "C'est du fait maison" : des nouvelles du confinement depuis Ho-Chi-Minh-Ville

    02/07/2020
    Actualité
    Ne pas afficher la date de publication ou la date de mise à jour: 
    0
    Présentation avec chapitres: 
    1
    Présentation en liste de logos: 
    0


  • Le groupe scolaire L'Ardoise en Côte d'Ivoire recrute un chef ou une cheffe d'établissement et un enseignant ou une enseignante de maternelle
    Ressources humaines
    29/06/2020

    Le service de l'AEFE dédié à l’appui et au développement du réseau recherche des personnels (F/H) pour des postes à pourvoir dans des établissements scolaires en cours de création ou de développement qui ont fait appel à son expertise.

    © AEFE
    Fermer X

    PICTO BREVE - Ressources Humaine

    © AEFE

    MODALITÉS DE CANDIDATURE

    Les candidats  (F/H) adresseront leur dossier de candidature au service de l’appui et du développement du réseau (SADR) de l'AEFE :  [email protected]

    Le dossier sera composé des pièces suivantes :

    •     lettre de motivation,
    •     photocopies des diplômes (originaux à produire si recrutement),
    •     certificats de travail,
    •     situation administrative pour les titulaires de la fonction publique (échelon, arrêté de titularisation, note pédagogique…),
    •     photocopie de la carte d'identité ou du passeport.
    POSTE À POURVOIR : à Abidjan (Côte d’Ivoire), le groupe scolaire L’Ardoise recherche un CHEF ou une CHEFFE D’ÉTABLISSEMENT

    Établissement : groupe scolaire L’Ardoise 
    Ville : Abidjan
    Pays : Côte d’Ivoire
    Poste à pourvoir : chef ou cheffe d’établissement
    Type de contrat : contrat à durée déterminée de droit local à temps complet (négocié directement avec l’employeur)
    Rémunération : salaire selon le profil du candidat
    Poste à pourvoir au : 1er septembre 2020
    Date limite de candidature : mercredi 8 juillet 2020
     
    N.B. : Les conditions de rémunération seront définies avec l’employeur. La réglementation locale en matière de visa et de permis de travail ainsi que les conditions de rémunération et de durée du contrat seront précisées par les responsables de l'établissement.

    CONTEXTE 

    L’établissement L’Ardoise, situé dans le centre-ville d’Abidjan, scolarise 525 élèves de la toute petite section de maternelle (TPS) au CM2 et 175 élèves dans le secondaire. Il a ouvert ses portes en septembre 1985. Un dossier d’homologation sera déposé en cours d’année scolaire 2020/2021 pour le cycle 1 et pour le niveau de la sixième.

    PROFIL

    Chef ou cheffe ayant une expérience avérée du secondaire (projet d’établissement, instances, suivi pédagogique, recrutement…).
    Les candidatures des chefs ou cheffes d’établissement nouvellement retraité.e.s seront privilégiées.

    COMPÉTENCES REQUISES 

    • Bonne connaissance du système éducatif et des programmes français.
    • Bonne aptitude à travailler en équipe.
    • Capacité d’adaptation et d’ouverture
    • Une expérience dans un établissement français à l’étranger serait un plus.
    POSTE À POURVOIR : à Abidjan (Côte d’Ivoire), le groupe scolaire L’Ardoise recherche un ENSEIGNANT ou une ENSEIGNANTE pour la MATERNELLE

    Établissement : groupe scolaire L’Ardoise 
    Ville : Abidjan
    Pays : Côte d’Ivoire
    Poste à pourvoir : enseignant ou enseignante en cycle 1
    Type de contrat : contrat à durée déterminée de droit local à temps complet (négocié directement avec l’employeur)
    Rémunération : salaire selon le profil du candidat
    Poste à pourvoir au : 1er septembre 2020
    Date limite de candidature : mercredi 8 juillet 2020
     
    N.B. : Les conditions de rémunération seront définies avec l’employeur. La réglementation locale en matière de visa et de permis de travail ainsi que les conditions de rémunération et de durée du contrat seront précisées par les responsables de l'établissement.
    Pour les personnels titulaires de l’Éducation nationale en activité, il sera nécessaire d’obtenir une disponibilité auprès de l’académie d’exercice.

    CONTEXTE 

    L’établissement L’Ardoise, situé dans le centre-ville d’Abidjan, scolarise 525 élèves de la toute petite section de maternelle (TPS) au CM2 et 175 élèves dans le secondaire. Il a ouvert ses portes en septembre 1985. Un dossier d’homologation sera déposé en cours d’année scolaire 2020/2021 pour le cycle 1 et pour le niveau de la sixième.

    PROFIL

    Enseignant ou enseignante pour la maternelle ayant une expérience avérée en cycle 1.

    COMPÉTENCES REQUISES 

    • Bonne connaissance des programmes français.
    • Bonne aptitude au travail en équipe et à la formation des enseignants.
    • Capacité d’adaptation et d’ouverture
    • Une expérience dans un établissement français à l’étranger serait un plus.
    29/06/2020
    Brève
    Ne pas afficher la date de publication ou la date de mise à jour: 
    0
    Présentation avec chapitres: 
    1
    Présentation en liste de logos: 
    0


  • L’éducation au développement durable en lien avec la connaissance et la protection des océans : enjeu du partenariat renforcé entre l’AEFE et la Fondation Tara Océan
    Partenariat
    27/06/2020

    Depuis la première expédition scientifique de la goélette Tara en 2006, la Fondation Tara Océan poursuit son action en faveur de la science et de l’éducation, pour mieux comprendre et protéger l’océan. Dix ans après leur première association sur une opération éducative commune, la Fondation Tara Océan et l’AEFE se sont de nouveau rapprochées pour construire un partenariat approfondi.

    © AEFE
    Fermer X

    La Fondation Tara Océan, partenaire de l'AEFE

    © AEFE

    Visuel-mosaïque illustrant le partenariat éducatif scellé entre la Fondation Tara Océan et l'AEFE, à bord de la goélette d'expéditions scientifiques Tara, le 24 juin 2020, au cours de l'année du 30e anniversaire de l'Agence. © AEFE

    Dans le carré à bord de la goélette d'expéditions scientifiques Tara, échanges entre Olivier Brochet, directeur de l'AEFE, et Martin Herteau, l'un des deux capitaines de Tara. © AEFE

    Le 24 juin 2020, dans le carré à bord de Tara, devant des encadrements de couvertures de publications scientifiques mettant Tara à la Une, Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Océan, et Olivier Brochet, directeur de l'AEFE, signent une convention de partenariat. © AEFE

    Lors de sa visite de la goélette amarrée à Paris, guidée par Romain Troublé (le directeur général de la Fondation Tara Océan, ici sur la droite), la délégation de l'AEFE admire la perspective depuis la proue du navire. Olivier Brochet, directeur de l'AEFE, est accompagné de Nathalie Faure, chargée des partenariats, et Christine Jacquemyn, inspectrice pédagogique de sciences de la vie et de la Terre. © AEFE

    Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Océan, fait visiter la goélette à la délégation de l'AEFE conduite par son directeur, Olivier Brochet. Ici, la cale-avant, où sont stockés les réserves alimentaires de l'équipage et les échantillons de plancton ou autres prélèvements (avant leur acheminement vers des laboratoires scientifiques, en respectant la chaîne du froid) et où est installé le dessalinisateur d'eau de mer. © AEFE

    Christine Jacquemyn, inspectrice pédagogique de sciences de la vie et de la Terre (SVT) à l'AEFE, va regagner le pont depuis la cale-avant de la goélette. © AEFE

    C'est sur la Seine, à bord de la goélette Tara amarrée près du pont Alexandre III à Paris, que les représentants de la Fondation Tara Océan et de l'AEFE se sont retrouvés, le 24 juin 2020, pour signer une convention de partenariat éducatif. © AEFE

    Du 13 juin au 19 juillet 2020, Tara est à quai à Paris. L’élégante goélette (voilier à deux mâts) y arbore ses formes arrondies en forme d’olive (lui permettant d’être soulevée par la banquise et non pas compressée par les glaces). Elle est amarrée près du pont Alexandre III, côté rive gauche de la Seine, et accueille des visiteurs désireux de percevoir la formidable aventure humaine et scientifique que porte Tara.

    Profitant de cette présence exceptionnelle du navire dans la capitale, les responsables de l’AEFE et de la Fondation Tara Océan ont décidé de se retrouver à son bord pour signer une convention de partenariat. C’est le 24 juin, dans le carré qui sert habituellement de salon et salle à manger aux marins et scientifiques embarqués sur Tara, qu’Olivier Brochet, pour l’AEFE, et Romain Troublé, pour la Fondation Tara Océan, ont officialisé cet accord. Samuel Cazenave, commissaire général  au développement durable, les y a rejoints.

    « C’est un beau partenariat qui est déjà très vivant grâce au travail que des enseignants mènent avec leurs élèves, en utilisant les ressources de Tara. Cette convention est l’occasion de développer et d’encourager ces échanges dans le cadre d’un partenariat plus global. » a alors rappelé M. Brochet.

    L’objectif du partenariat ? Développer l’offre éducative de la Fondation Tara Océan dans le réseau des établissements homologués, à programmes scolaires français, et la promouvoir auprès des établissements étrangers ayant des sections francophones labellisées LabelFrancÉducation et auprès des associations FLAM qui proposent des activités extrascolaires en langue française.

    « Les ressources sont vraiment de qualité, en adéquation avec le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. C’est pourquoi, a précisé Christine Jacquemyn, inspectrice pédagogique de sciences de la vie et de la Terre à l’AEFE, les enseignants-formateurs du réseau de l’AEFE sont réellement très engagés pour en favoriser l’utilisation, notamment grâce à un module prévu dans le nouveau plan de formation des personnels. »

    « Tara est un passeur » (Romain Troublé)

    Véritable laboratoire flottant qui collecte des données dans le cadre de programmes co-construits avec des centres de recherches, Tara est également un trait d’union entre le monde scientifique et celui de l’éducation. « C’est un passeur », pour reprendre les termes de Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara  Océan.

    Ainsi, le site https://oceans.taraexpeditions.org recèle  de très riches ressources pédagogiques et propose aux enseignants de faire participer leurs élèves à des opérations éducatives très motivantes. Notamment, Échos d’escale, grâce auxquels des classes de cycle 3 et cycle 4 composent leur propre expédition virtuelle en choisissant des lieux d’escale où s’exercent des enjeux environnementaux particuliers. Ou encore Graines de reporters scientifiques, opération en partenariat avec le CLEMI par laquelle les collégiens et lycéens deviennent de véritables médiateurs scientifiques sur des thématiques liées à l’océan et au climat.

    « Rien que sur cette année scolaire 2019-2020, ce sont près de 170 nouveaux enseignants, issus de 32 pays différents, qui ont travaillé avec leurs élèves à l’aide des ressources de Tara. » récapitule Brigitte Sabard, cheffe de projet du pôle éducation de la Fondation Tara Océan.
     
    Parmi les clauses de la convention, figure également le fait de « favoriser la venue d’élèves sur Tara lors d’une escale de la goélette dans la ville de leur établissement ». Ces visites, qui permettent de rencontrer l’équipage et les scientifiques de l’expédition en cours, sont d’autant plus propices à un travail pédagogique de qualité qu’elles sont préparées en amont avec les enseignants, puis exploitées en aval par la production de différents travaux. Des ateliers en ligne de la Fondation accompagnent les enseignants dans ce parcours… sans rien enlever à la magie et au plaisir de la visite !

    La magie et le plaisir de la découverte ont parfaitement opéré sur le directeur Olivier Brochet et les autres membres de la délégation de l’AEFE le 24 juin, jour de la signature de la convention, lors de la visite du bateau guidée par Romain Troublé.

    27/06/2020
    Actualité
    Ne pas afficher la date de publication ou la date de mise à jour: 
    0
    Présentation avec chapitres: 
    0
    Présentation en liste de logos: 
    0


  • Concert virtuel pour la Fête de la musique avec un concours d’affiches à la clé
    Etablissement: 
    Lycée français de Valence


  • #LLMunité le guide du confiné proposé dans une lettre d’info spéciale
    Etablissement: 
    Lycée Louis-Massignon


  • Vingt-quatre BD scientifiques produites à distance par les élèves de seconde
    Etablissement: 
    Lycée français international Georges-Pompidou


  • Illustration de la continuité pédagogique pour les élèves de l’école maternelle et élémentaire
    Etablissement: 
    Lycée Charles-de-Gaulle


  • Série de vidéos : les élèves s’expriment depuis leur domicile avec sensibilité et en musique
    Etablissement: 
    Lycée franco-costaricien


Vous ête ici: AEFE Actus. AEFE AEFE